Marie et le kiné...

Je m’appelle Marie, j’ai 38 ans, je suis mariée depuis 10 ans maintenant et nous avons eu la chance d’y ajouter 2 beaux enfants. Mon couple est toujours aussi soudé qu’à ses débuts et nous avons une vie sexuelle quelque peu originale : nous sommes libertins. Nous mettons un point d’honneur à nous dire toujours la vérité et nous adorons nous raconter nos petites histoires coquines vécues chacun de notre côté. La seule règle est de ne pas coucher avec le même homme ou la même femme plus d’une fois, et si cela doit se produire, ce sera lors d’une partie à trois ou à quatre organisée par nos soins.

Pour la troisième fois ce mois-ci je me rends chez mon masseur kiné qui est, je dois dire, un homme très séduisant… mais marié ! Nous parlons beaucoup pendant les séances et il commence à comprendre quel genre de femme je suis : libre et assumée. Lors de notre dernière séance nous avions eu quelques regards un peu plus appuyés et j’ai bien remarqué qu’il aimait profiter de son statut pour faire du zèle et déraper sur mes formes généreuses. Il semble apprécier me voir en petite tenue et dégrafer mon soutien gorge avant chaque manipulation. Il faut dire que je choisis toujours très bien mes sous-vêtements avant de me rendre chez le kiné, en privilégiant des petites culottes en dentelle et des soutiens gorges transparents laissant deviner mes petits tétons qui se dressent en sa présence.

Ce jour là j’ai opté pour un joli ensemble rouge avec une culotte qui ne couvre que la moitié de mes fesses rebondies, et un haut à fine dentelle mettant clairement ma poitrine en valeur. Lorsque je me déshabille, je sens de suite que je n’ai qu’à claquer des doigts pour que mon cher kiné fasse de moi sa poupée. J’en profite donc un peu pour l’allumer et me faire un peu plus désirer, car c’est ce qui fait le charme de la situation après tout.

Je lui fais mon regard charmeur et lui offre mon plus beau sourire avant de passer devant lui en le frôlant de ma poitrine. Je sens alors son souffle s’accélérer et sa veine dans le cou se gonfler. Il rougit, comme c’est mignon… Je m’assoie sur la table de massage et le regarde sans dire un mot. Il finit par décrocher son regard de mon corps presque nu et vient se placer derrière moi. Il pose délicatement ses mains sur mon cou et commence à le masser avec tendresse. Je sens sa respiration et son souffle chaud dans mon oreille, ça me donne des frissons, combiné à son odeur de mâle qui commence à m’exciter.
Ses mains descendent le long de mes courbes. Il a plus l’air de me caresser que de me masser mais je ne l’arrête pas, ça me plaît. Au moment où il passe la main sur ma hanche, je la lui saisit et la fait doucement remonter le long de ma poitrine. Je me recule légèrement et me cambre pour me rapprocher de lui et sentir encore plus sa chaleur contre moi. Il saisit alors mes seins de ses deux mains et commence à les malaxer. Au vue du plaisir qu’il y prend, il attendait ça depuis un moment.
Je me dégage et me retourne sur la table pour lui faire face. Je mets mes jambes de part et d’autre de son corps et je l’observe. J’aime regarder le désir grandir dans les yeux des hommes qui s’apprêtent à me baiser, ça a un petit côté jouissif qui m’excite d’avantage.

Je dégrafe mon soutien-gorge, une bretelle tombe doucement sur mon épaule. De ses mains il descend l’autre bretelle dévoilant maintenant l’intégralité de ma belle poitrine au teint laiteux. Je constate déjà une grosse bosse à travers son pantalon et commence à faire glisser ma main dessus pour la faire grossir encore plus.
Lorsqu’il pose ses lèvres sur mes seins, un frisson me parcours. Il est doux et attentionné, ce que j’apprécie tout particulièrement. Il vient titiller mes tétons avec sa langue et finit par se lâcher un peu plus pour gober mes seins à pleine bouche. Il me veut et ça tombe bien, moi aussi j’ai envie de sa queue. Je déboutonne alors son jean et passe ma main à l’intérieur de son caleçon. C’est chaud et assez moite. Je commence à le branler doucement puis descend tout ce qui couvre son sexe pour pouvoir mieux l’empoigner. Je continue de le branler pendant qu’il m’embrasse et me glisse quelques doigts dans la chatte déjà bien humide. Il retire ma dentelle et vient recueillir ma cyprine avec sa langue avant de venir m’embrasser à nouveau. Avec sa langue, il vient appuyer sur mon clitoris qui me lance des alertes de plaisir tandis que ses doigts font des petits va et vient.

A mon tour j’enfonce sa belle queue dans ma bouche, elle sent le sexe ce qui m’excite terriblement. J’enroule son gland autour de ma langue, monte et descend en m’aidant de ma main. J’ai de la chance, il est plutôt bien monté mon kiné! Il me soulève d’un coup et vient me positionner au dessus de son sexe bien dur qui tente de se frayer un chemin dans ma fente. Il enfile un préservatif, me positionne sur la table de massage, m’attrape les cuisses et vient s’enfoncer en moi. Il me prend avec ferveur, ses coups de hanche sont si bons et sauvages que j’ai envie de crier. Il m’en empêche en me plaquant sa main sur la bouche. Il continue ses va et vient avec des coups parfois plus durs. Il me pince les tétons, il a raison de le faire, j’adore ça… Il retire son gourdin de mon fruit défendu, me retourne tout en me penchant sur la table et s’enfonce en moi de nouveau. Je sens son sexe en érection entrer et sortir de plus en plus vite. Il m’agrippe par les seins et finit par jouir en me donnant un dernier coup fatal qui me transporte également dans un tourbillon de plaisir.

Comme le veut la règle, j’ai du me confesser à mon mari qui a évidement été bien excité par la situation et m’a baisée à son tour. J’ai du malheureusement changer de kiné à terme, mais comme vous vous en doutez cela valait le coup 😉

Si ça vous plaît je pourrai prendre un peu de temps pour détailler un autre de mes histoires libertines, donc n’hésitez pas à me le dire en commentaire 🙂

(Visionné 10912 fois, dont 23 fois aujourd'hui)

Ceci pourrait vous intéresser

LAISSEZ UN PETIT COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *