Tentation pénale (4ème partie)

Suite de la partie 3 !

Cela fait un petit moment que je ne suis pas venue me confesser mais il faut dire que ce fut une petite période bien chargée, forte en rebondissements… Aujourd’hui je prends donc un peu de mon temps pour vous partager toutes ces choses qui se sont déroulées depuis la dernière fois que j’ai pris la plume…

C’est un fait, plus les jours passent et plus je me rapproche de mon prof. Bien qu’une certaine sympathie et relation « amicale » se soit installée entre nous, ma petite culotte, elle, trahit certaines de mes pensées. Et ce, en dépit du fait que nos discussions tournent toujours autour des cours ou de la fac. Je sens bien que je ne lui suis pas indifférente… ce qui n’arrange en rien mes pensées les plus obscènes. Quant à Anthony, mes soirées avec lui sont devenues beaucoup plus torrides qu’avant et nos discussions finissent souvent au lit avec des scénarios candaulistes très très chauds ^^

Un soir alors que je suis en pleine discussion avec mon prof M. Sexy sur le chemin de la sortie, je remarque la présence d’Anthony qui avait fini sa journée de travail plus tôt et avait eu la bonne idée de venir me chercher. Bien que ne faisant rien de répréhensible, je sens que je rougis légèrement et ne peut m’empêcher d’être mal à l’aise face à cette rencontre impromptue. Une fois les présentations faites, nous continuons à discuter à 3 sur le parking une bonne demi-heure durant. Le courant semble très bien passer entre M. Sexy et Anthony, ce qui n’est pas pour me déplaire et permet de me détendre par la même occasion.
Sur le chemin du retour, Anthony m’avoue qu’il comprend tout à fait mes pulsions soudaines et m’annonce que s’il fallait un jour passer à l’acte avec un deuxième homme, M.Sexy pourrait bien être « l’heureux élu ».
Ce soir là, nous faisons l’amour trois fois de suite en imaginant des scénarios mettant notamment en scène mon prof en tant qu’amant sexy et bien monté. Il faut dire que cela est presque devenu une habitude dans nos ébats, et je dois avouer que ça a le mérite de les pimenter !

Le lendemain, Anthony revient me chercher après les cours et passe de nouveau quelques minutes à discuter avec M.Sexy. La scène se répète d’ailleurs plusieurs soirs, jusqu’à ce que l’on décide d’aller boire un verre en terrasse. M. Sexy parait tout à fait à l’aise en notre compagnie et parvient à faire la part des choses entre notre relation prof/élève et celle extra-scolaire.

Un soir, alors que je rentre du sport, je passe la porte d’entrée et je les vois : Anthony, plus beau que jamais et mon prof, tous deux assis dans le canapé. Un rapide bonjour et je file sous la douche, un brin émoustillée. Je les entends rire, blaguer, trinquer… L’ambiance est détendue et à les entendre, ils n’en sont peut être pas à leur premier verre. J’enfile des sous-vêtements propres, un leggins noir qui épouse plutôt bien mon fessier ainsi qu’un débardeur moulant laissant deviner mes seins bien fermes. Je coiffe rapidement mes cheveux en arrière, dégageant ma nuque. Une petite touche de maquillage, crayon et mascara histoire de rester naturelle et je les rejoins au salon.

Les regards se posent inévitablement sur moi et, malgré ma tenue très simple, je ne semble pas les laisser indifférents. Je remarque sans mal les yeux quelque peu baladeurs mais timides de mon prof qui tente de profiter de chacun de mes mouvements pour apprécier davantage mes formes. La soirée continue tranquillement, nous commandons des pizzas pour faire simple et les discussions finissent par aborder des sujets plus coquins.
À ce moment, je pense que nous sommes tous les trois conscients qu’une certaine tension sexuelle s’installe dans la pièce. Les regards se font plus insistants, pénétrants et charmeurs. Je contiens difficilement mon trac et mon excitation. Je sens Anthony très excité et je le connais assez bien pour savoir quelle idée il a derrière la tête. C’est d’ailleurs lui qui va commencer à évoquer les plans à plusieurs et le nouveau mot récemment appris : candaulisme. M.Sexy, aucunement choqué par la tournure que prend la discussion, dévoile quelques unes de ses expériences passées tout en insinuant qu’il serait ravi d’en vivre d’autres, en prenant soin de me fixer du regard. Je me sens rougir, j’ai chaud et des petits papillons commencent à envahir le bas de mon ventre.
Il suffit d’un léger hochement de tête d’approbation de la part d’Anthony pour que mon prof se penche vers moi et m’embrasse. Son baiser me fait l’effet d’une décharge électrique traversant tout mon corps. Je me retourne vers Anthony qui m’embrasse à son tour.

Wow ! C’est vraiment en train d’arriver, je suis seule entre l’homme que j’aime et un homme qui me fait fantasmer depuis des mois !
Je sens la mains de mon prof qui, doucement vient me caresser les cuisses pour remonter mon entrejambe, pendant qu’Anthony me rassure en me demandant de laisser tomber toutes les barrières. Ma main droite descend sur l’entre jambe d’Anthony et la protubérance qui prend forme dans son pantalon suffit à me détendre et savourer ce qui est en train de se passer. La bouche de M. Sexy rencontre de nouveau la mienne. Ses lèvres sont douces, sa langue qui s’enroule autour de la mienne est chaude et son petit goût de menthe n’est pas désagréable du tout. J’ose alors passer ma main sur sa cuisse et remonter lentement. Tout comme Anthony, son excitation est présente et bien palpable. Anthony s’écarte un peu et va s’assoir sur le fauteuil en face. Je le regarde et son sourire me fait comprendre que je peux continuer. Je suis aux anges…

Toujours en caressant mes cuisses et frôlant mes petites lèvres, mon prof pose délicatement sa main gauche sur un de mes seins. Sentant mes tétons pointer comme rarement, il esquisse un petit sourire satisfait et vient les embrasser par dessus mon top. Une nouvelle décharge me traverse, je suis désormais à sa merci. Un petit mouvement de bassin vient plus sérieusement coller sa main sur mes parties intimes déjà bien humides, j’écarte alors un peu plus mes cuisses pour faciliter cet échange. Les yeux fermés, la tête en arrière, je ne peux qu’onduler sous le poids de ses caresses et de ses baisers. Doucement, il descend sa bouche au niveau de mon bas ventre et, avec l’autorisation d’Anthony, il retire délicatement mon pantalon dévoilant ma petite chatte fraichement épilée.
Un coup d’œil vers Anthony me prouve que tout est ok pour lui, je le vois déjà avec sa jolie queue en main, se délectant du spectacle qui s’offre à lui.

M. Sexy n’hésite pas une seconde et vient me bouffer littéralement le minou. Il joue avec sa langue entre mes lèvres et vient chatouiller mon clitoris qui semble déjà bien dur. Il continue ses coups de langue et vient me glisser un doigt, puis deux. C’est l’extase, je frissonne mais j’en veux plus. A ce moment-là, je rêve d’avoir une grosse bite en bouche et appelle donc Anthony histoire de partager ce moment avec lui. J’enfonce son gros membre dans ma bouche et commence à le pomper goulûment alors que mon prof se délecte de mon fruit défendu qu’il semble connaître déjà par cœur.
Anthony déjà au summum de l’excitation préfère se retirer de la partie pour ne pas venir trop vite, ce qui risquerait de casser la « magie du moment » (ce sont ses mots). Je finis par jouir fort avec ce délicieux cunni mais je ne compte pas en rester là. Je me redresse et attrape le jean de mon prof que je m’empresse de déboutonner pour libérer sa queue. J’en ai tellement rêvé que je suis impatiente de voir son membre en vrai et je ne suis pas déçue ! Encore mieux que dans mes pensées, se dresse devant moi une grosse queue bien dure, rose et décalottée. Son gland légèrement plus foncé ne me donne qu’une envie, l’enfoncer dans ma bouche, ce que je fais aussitôt. Avec ma main droit j’empoigne son chibre et commence à parcourir son extrémité avec ma langue. Tout en lançant un regard provocateur à Anthony, j’enfonce cette belle bite dans ma bouche et commence à le sucer avec fougue. Les gémissements de M. Sexy me font comprendre qu’il apprécie autant que moi cette gâterie. Je continue mes va et vient tout en parcourant son gland avec ma langue. Sa main vient alors se caler derrière ma tête et m’accompagne gentiment dans mon mouvement. La situation m’excite terriblement, je n’ai qu’une envie, le sentir en moi et jouer ma salope devant Anthony.

Mon prof me fait signe de me relever. Il m’embrasse de nouveau en me collant à lui de façon virile. Je sens sa queue contre ma fente qui n’attend que d’être pénétrée. Je profite alors de cette position pour me frotter d’avantage et faire monter l’excitation. Il me pousse sur le canapé, Anthony lui lance un préservatif, ce qui a le mérite d’être clair : je vais me faire baiser par mon prof de droit ! Ce dernier enfile le préservatif, non sans mal vu l’épaisseur de la chose, et vient se positionner devant moi. Je mouille tellement que le lubrifiant ne sera pas nécessaire. Il me repositionne, j’écarte les cuisses pour l’accueillir et il se glisse doucement en moi avant de ressortir. Il replonge son gland gonflé entre mes lèvres qui l’accueillent chaleureusement et le retire encore. Je rêve, il joue avec moi et mon désir ! Il entre enfin en moi et commence ses va et vient. Je sens sa grosseur en moi et je ne peux cacher mon plaisir. De son côté, ses râles de mâle me prouvent qu’il apprécie également la chaleur de mon trou trempé. Ses coups se font de plus en plus rapides et intenses, ce qui me plonge dans un état presque d’euphorie.

Anthony nous observe et semble prendre un pied d’enfer à me voir me faire baiser comme une chienne. Je lui lance alors un regard sensuel lui faisant comprendre à quel point se faire prendre par ce mec presque inconnu est jouissif. D’ailleurs un dernier coup de rein et me voilà aux portes de la jouissance, je demande quelques secondes de répit, je dois reprendre mes esprits. Je me détache du corps en sueur de M. Sexy pour attraper un verre d’eau. Nous sommes tous les deux haletants et de grands sourires de satisfaction s’affichent sur nos trois visages. Pour autant, je n’en ai pas fini, M.Sexy bande encore comme un taureau, ça serait bête de ne pas en profiter…

Je m’approche de lui assis sur le canapé et m’invite sur lui à califourchon. Nos sexes entrent de nouveau en contact ce qui me plonge de nouveau dans une excitation folle. Il empoigne mes seins et se met à jouer avec mes petits boutons roses toujours aussi durs. Je m’agite en me frottant sensuellement sur sa queue jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus d’attendre. Il me pénètre de nouveau mais cette fois je prends les rennes. Je monte et descends le long de son gourdin qui ne tarde pas à dégouliner de ma mouille. Je joue avec son excitation tout en observant Anthony de mes yeux pervers. Il ne peut pas résister à mes avances et vient se positionner près de moi, à la hauteur parfaite pour que je puisse prendre son sexe en bouche. Mon prof m’attrape par les hanches et me fait danser sur sa queue tout en me pinçant les tétons avec ses lèvres pendant que je suce mon mec avec ferveur.
Nous sommes tous les trois au bord de l’extase, il fait chaud, peut être même trop chaud. Le rythme de mon prof s’accélère en moi et je finis par exploser. Un intense frisson me parcourt, mon corps est entièrement traversé de spasmes, un plaisir douloureux envahi mon bas ventre jusqu’à me vider de toute énergie. Je m’écroule sur lui et prend quelques secondes pour retrouver mes esprits.

Je me relève et me retire. On enlève le préservatif et tour à tour je suce Anthony et mon prof qui se présentent face à moi avec leur queue en érection. Je profite une dernière fois de ces belles bites et les remercie avec des caresses appliquées qui finissent par les faire jouir. J’accueille avec plaisir leur semence sur mon corps humides et n’hésite pas à recueillir les dernières gouttes dans ma bouche. Nos sourires en disent long, nous venons de passer un merveilleux moment.
Une petite douche et un dernier verre s’imposent, puis nous saluons notre nouvel ami en nous promettant de garder cette chaude soirée entre nous.

Depuis, nous nous revoyons régulièrement autour d’un verre mais n’avons pas renouvelé l’expérience. Même si se fut une très belle soirée pour nous trois, je pense qu’il est préférable de rester sur cette belle image et ne pas tenter de la reproduire ensemble. Cependant, Anthony et moi ne sommes pas contre renouveler ce genre d’expérience avec un nouvel inconnu que nous choisirons autrement la prochaine fois…

(Visionné 11292 fois, dont 3 fois aujourd'hui)

Ceci pourrait vous intéresser

LAISSEZ UN PETIT COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *